GOMA: QUE DEMANDENT LES PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP ?

GOMA: QUE DEMANDENT LES PERSONNES VIVANT AVEC HANDICAP ?

Les personnes vivant avec handicap, sont des individus aux potentiels physiques et intellectuels importants.

“Invalides” à les voir, elles ne sont pourtant pas naïves ou incompétentes comme d’aucuns le prétendent.

Mais hélas, en depis de leurs impressionnantes capacités, elles sont souvent victimes de la marginalisation sociale et cela affecte leur psychisme.

Dédiée particulièrement aux personnes vivant avec handicap, la journée du 3 décembre 2021 a été marquée d’une couleur un peu différente de l’ordinaire en ville de Goma.

Dans les enceintes du centre pour handicapés sis à face de la prison centrale de Munzenze en commune Karisimbi en ville de Goma, quelques personnes vivant avec handicap se sont regroupées pour faire un état de lieu des PVH et leur degré de considération par la société.

Tous les commentaires sont allés de quoi être négativement surpris, dans le sens de décrier une stygmatisation, un étouffement de la personne vivant avec handicap, en depis de son rôle irréprochable à jouer dans la communauté.

Pour Marie NZIAVAKE, les personnes vivant avec handicap restent encore l’objet de la stygmatisation sociale. << Je suis très consternée. La journée du 3 décembre est biensûr dédiée aux personnes vivant avec handicap, mais la situation de la personne vivant avec handicap dans notre pays laisse à désirer, si bien que nous avons commencé à accorder moins d’importance à cette journée. Nous ne voyons aucune de ses utilités, c’est tout comme on pouvait même l’annuler. Les dirigeants ne nous considèrent pas. Nous avons étudié, mais nous n’avons pas de boulot. Les PVH sont mariginalisées. Dans d’autres pays les PHV sont prisées, mais ce n’est pas le cas chez nous. Tout ce que nous voulons c’est le respect de notre dignité. Malgré que je sois handicapée, je peux faire ce qu’une personne normale peut échouer. Être handicapé peut surgir à n’importe quel moment de la vie…>>, se plaint-elle.

Byanikiro Shadrack Kaghoma Claude, fait par contre savoir, que les personnes vivant avec handicap sont étouffées dans leurs activités génératrices des revenus, qu’elles tentent de créer pour leur survie.

<< Nous sommes menacés. J’ai un atelier de couture où j’encadre des personnes vivant avec handicap. Mais les taxateurs nous mettent en mal. Je demande à notre gouvernement de sécuriser et protéger les personnes vivant avec handicap. Cela nous permettra de nous sentir heureux dans tout ce que nous entretenons et qui nous permet de nourrir nos familles. Parce que l’Etat Congolais n’a pas créé des boulots pour les PVH. Mais grâce à leurs propres initiatives, les PVH vivent et elles voudraient se sentir heureuses et libres… >> plaide t-il.

John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

Partager

À propos de l’auteur

Pana radio administrator

La radio des tcr d'Afrique francophone.

Laisser un commentaire