Archive mensuelle 23 septembre 2022

Nord-Kivu : Problématique de gestion foncière, le “coupe-conflit” est enfin arrivé…


La RDC dispose désormais d’une loi foncière. Cette loi analytique dont l’esprit est assis sur la reconfiguration valeureuse des chefs coutumiers comme acteurs maîtrisant les enjeux des terres au pays, vise à pallier le problème de la condensation des litiges fonciers présents en 80 % dans les cours et tribunaux.

Le contenu de cette loi a été vulgarisé à Goma (Nord-Kivu) du Mercredi 21 au Jeudi 22 Septembre 2022, lors d’un << atelier d’information et de projection sur la décentralisation du processus de réforme au Nord-Kivu >>.

Ledit atelier organisé par l’université chrétienne Bilingue du Congo (UCBC ndlr), et soutenu par l’ONG Allemande “Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit” (GIZ ndlr), a connu la participation des différents chefs coutumiers, des députés provinciaux, des professeurs d’universités, des cadres de la société civile, ainsi que des organisations œuvrant dans le secteur foncier.

Mme Ndaya: Ministre des affaires foncières province du Tanganyika.

Étaient aussi de la partie, les représentants des provinces du Sud-Kivu et du Tanganyika.

Qu’apporte de nouveauté, la récente loi sur le foncier ?

<< La loi de 1973 avait essentiellement des vides juridiques axés sur des cas de sécurisation des terres des communautés locales. Et donc, cette réforme a essayé de répondre à ces vides, et proposer du contenu en ce qui concerne la sécurisation des terres des communautés locales…>> A expliqué à la presse, Monsieur Serges VUTEGHA, de l’UCBC.

Serges VUTEGHA de l’UCBC

Dans la nouvelle loi, a-t-il poursuivi, << figure la reconnaissance du droit foncier coutumier comme étant un droit foncier auquel il faudra recourir dans le règlement des différends liés à la terre…>>.

Nouvelle loi foncière, des chefs coutumiers entêtés ?

<< La nouvelle loi foncière ne vient pas donner une grande compétence aux autorités coutumières… Elle vient plutôt mettre des garde-fous et des mécanismes d’organisation de la gestion foncière au niveau coutumier…>>, A encore une fois éclairé Serges VUTEGHA. Cette réforme contenue dans la nouvelle loi, << vient donc apporter des outils et une réglementation du secteur…>>, A-t-il renchéri.

Le débat engagé lors de cet atelier a tout de même permis aux participants dans leur diversité, de donner des avis divers au sujet de ladite loi, et ce qui serait à y ajouter pour la rendre encore beaucoup plus consistante.

Après des fructueux échanges dans ce sens, un communiqué final sanctionnant les travaux des deux jours, a été lu par un des participants choisi pour la circonstance.

Parmi les éléments essentiels de ce communiqué, il a été noté la nécessité d’accorder une attention particulière à la réglementation et le redressement sincères du pouvoir coutumier. Car, les chefs coutumiers sont également pour la plupart, cités dans le désordre observé au pays et dont les conflits fonciers en assurent une éminence.

Il faut autant dire, que la nouvelle loi, a aussi besoin d’une justice intègre, équitable et non complaisante, pour faire des nouvelles réformes foncières, une véritable panacée face à la pérenne crise née et alimentée depuis des années par la magouille foncière.

John TSONGO THAVUGHA /Goma-RDC


Nord-Kivu : Sama LUKONDE de nouveau à l’Est du pays pour réévaluer l’Etat de siège…


« Avant-hier nous avons entamée une mission dans le cadre de l’évaluation de l’Etat de siège. Nous avons commencé par Bunia où nous avons rencontrées des forces vives dans le contexte sécuritaire. Et ici à Goma dans la suite de cette évaluation, nous faisons un travail particulier pour le retour de la paix dans l’est du pays »…

C’est par ces propos que le premier Ministre Jean-Michel Sama LUKONDE Kyenge, a justifié sa présence à Goma la soirée de ce Jeudi 23 Septembre 2022.

C’était à sa descente descente d’avion juste après la première partie de sa mission close à Bunia.


« Il faut noter que dans cette province où nous sommes sous État de siège, nous avons des problèmes particuliers par ce que l’agression est doublée de ces actions justement que nous condamnons le Rwanda et nous tenons ici à apporter notre soutien non seulement à nos FARDC, mais surtout échanger avec toutes les forces vives dans le but d’orienter notre action ici au Nord-Kivu », a-t-il ajouté.

Peu après, le chef du gouvernement Congolais a pris la direction du musée, siège des Institutions provinciales du Nord-Kivu, où il a réçu durant des longues heures nocturnes, les forces vives, les différentes couches sociales et les membres du comité restreint de sécurité.

Sama LUKONDE arrive à Goma alors que la cité de Bunagana reste toujours sous l’emprise du Rwanda déguisé en M23, également dans un contexte où plusieurs hauts gradés de l’armée nationale subissent des arrestations pour haute trahison.

Cette présence de Sama LUKONDE va-t-elle influencer l’extraction de la cité de Bunagana des canines du M23, encore que son occupation est perçue par la société civile, comme un jeu défensif des FARDC à l’endroit des agresseurs ?

Wait and see, dit un adage Anglais.

John TSONGO


Nyiragongo: Jirani msaada au chevet d’une vingtaine d’orphelins à Ngangi 2

Plus au moins 25 orphelins dont 10 filles ont bénéficiés d’une assistance en fournitures scolaires et d’une bourse d’études locale    de l’organisation locale Jirani Msaada du village Ngangi 1 en groupement Munigi, chefferie de Bukumu dans le territoire de Nyiragongo ce dimanche 28 Août 2022.


Selon le CT Jackson Kavyavu président du conseil d’administration de cette structure,  cette assistance s’inscrit dans le cadre  d’un soutient aux orphelins  de ce coin démunis des moyens pour leur faciliter la préparation  de la rentrée scolaire qui intervient dans quelques semaines.

aujourd’hui nous avons remis certains cadeaux  aux enfants ayant leurs parents mais qui se sont distingués par leurs résultats scolaires avec plus de 70% et des matériels scolaire sont été donné  aux enfants orphelins de la place  qui ont réussi avec plus de 70% encadrés par le fonds Jirani Msaada. c’est une façon d’encourager certains enfants à être compétitif en milieu scolaire  malgré leur situation de vie.” a t-il déclaré.

Pour  Christophe Tumaini alors  chef de la notabilité Ushubi se dit être flatté par des initiatives locales qui viennent en aide  et encadrent  les personnes en situation de vulnérabilité.il appelle les autres structures  de la place à emboiter le pas dans le but d’accompagner les orphelins et les veuves de l’entité qui connaissent des vies difficiles.

Certains bénéficiers de cette œuvre caritative ont émis leur reconnaissance à Jirani Msaada pour leur venir en aide en finance comme en fournitures scolaires. Au même moment  quelques orphelins non scolarisés et veuves ont plaidés pour une série des formations en métiers et arts dans le souci de leur permettre d’être autonome et contribuer tant soi peu au développement du territoire de Nyiragongo mais aussi pour un moyen pour eux d’éviter la dépendance.

À travers son speech, Jackson Kavyavu  a révélé que parmi les 25   orphelins pris en charge par son organisme vont bénéficier d’une bourse d’études locale en terme d’expérience.il estime que les parents doivent organiser  eux-mêmes des bourses entre eux pour leurs enfants sans rien attendre des organisations humanitaires dont leur encadrement est éphémère.

Ainsi Jirani Msaada a t-elle rassuré son accompagnement aux veuves et orphelins de nyiragongo pour différentes formations en métier d’arts  tout en les appelant à la conception des bons projets durables dans leur réalisation en vue de réduire le taux de vulnérabilité et les pousser à participer à la création d’emplois pour les autres personnes en chômage de la même entité.

Trésor Wayitsomaya


New-York : 77 ème session des nations unies, les dits et les non dits du président Congolais, FATSHI a-t-il raté une occasion en or ?

Le président de la RDC, Félix Antoine TSHISEKEDI, a tenu la nuit de ce Mardi 21 Septembre 2022, son discours à la tribune des nations unies.

C’était justement à l’occasion de la 77 ème session ordinaire des nations.

Dans son discours, à l’occasion, le président de la RDC est revenu sur l’agression Rwandaise vis-à-vis de son pays dans la partie Est du pays, plus particulièrement à Bunagana.

Il a à cet effet, demandé aux nations unies d’accélérer la vulgarisation du rapport des experts des nations unies établissant les responsabilités des pays voisins dans les attrocités de l’Est.

Côté société civile, les critiques fusent, allant dans le sens de relever les dits et les non dits du président. Plus loin, elle relève même des urgences que dont le successeur de Kabange ne devait normalement pas s’en passer.

Pour le premier vice président de la société civile forces vives du Nord-Kivu, Monsieur Edgar KATEMBO MATESO,


LE PRESIDENT FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO N’A PAS:

1. Rappelé la persistance des ADF et autres milices dans la région de Beni qui continuent à tuer des civiles au Nord-Kivu et en Ituru sous le regard et le silence de la communauté internationale;

2. Présenté la situation humanitaire des déplacés internes et des réfugiés congolais vivant en Ouganda ayant fuit les massacres de Beni et Ituri ainsi que l’agression rwandaise (et Ougandaise) de Bunagana, victimes des actes inhumains et dégradants ;

3. Dénoncé l’attitude hypocrite de l’Ouganda qui, officiellement, appuie la RDC alors qu’officieusement c’est le Rwanda agresseur qu’il soutient/sur terrain contre la RDC.

Edgar KATEMBO MATESO estime que les urgences en RDC seraient:

CE QUE LA RDC DEVRAIT FAIRE URGEMMENT

1. Traduire le Rwanda et ses alliés devant le Tribunal International pour agression de la RDC ;

2. Rompre toute relation diplomatique, sociale et économique d’avec la Rwanda jusqu’au retrait total des troupes rwandaises de l’ensemble du territoire national, y compris les infiltrés qui sont dans l’armée congolaise et dans les milices ;

3. Annuler tous les Accords et Traités bilatéraux signés entre le Rwanda et la RDC d’une part et entre la RDC et les rebellions inféodés au Rwanda (RCD Goma, CNDP, M23, de l’autre.

Par ailleurs, plusieurs observateurs estiment qu’outre les points évoqués par la société civile, TSHISEKEDI a également raté l’occasion de dénoncer dénoncé le problème de Minembwe, dont << l’ONU est parrain >>.

John TSONGO


Bénin :Journée mondiale du nettoyage de la planète

Dans la matinée de ce lundi 17 septembre 2022 a eu lieu dans plusieurs communes du Bénin la journée mondiale du nettoyage de la planète. La commune de Péhunco n’est pas restée en marge de cette activité.


En effet, la Mairie des Jeunes de Péhunco a été coordonnatrice communale de cette journée de nettoyage. De 07h à 10h, les membres de la Mairie des Jeunes de Péhunco, les membres des associations de la société civile de la commune ( en l’occurrence l’OCJ et la JUDECOP) sans oublier le Collectif des artisans de la commune et les jeunes sortis pour l’événement, ont pris d’assaut le site de la Maison des Jeunes de Pehunco pour


redonner un nouveau visage à cet endroit. Malgré une forte et incessante pluie qui s’est abattue dans la commune, les participants ont fait montre d’une grande détermination afin de nettoyer comme cela se doit la zone choisie pour l’activité.
L’activité a pris fin par une collation entre participant dans une ambiance de fraternité et de solidarité.

Toute l’équipe de la Mairie des Jeunes de Péhunco a adressé ses sincères remerciements aux autorités administratives de la commune de Péhunco pour leur soutien et conseils permanent.

Imorou SEKO SOUNON


Nyiragongo: Jirani msaada au chevet d’une vingtaine d’orphelins à Ngangi 2


Plus au moins 25 orphelins dont 10 filles ont bénéficiés d’une assistance en fournitures scolaires et d’une bourse d’études locale    de l’organisation locale Jirani Msaada du village Ngangi 1 en groupement Munigi, chefferie de Bukumu dans le territoire de Nyiragongo ce dimanche 28 Août 2022.

Selon le CT Jackson Kavyavu président du conseil d’administration de cette structure,  cette assistance s’inscrit dans le cadre  d’un soutient aux orphelins  de ce coin démunis des moyens pour leur faciliter la préparation  de la rentrée scolaire qui intervient dans quelques semaines.

aujourd’hui nous avons remis certains cadeaux  aux enfants ayant leurs parents mais qui se sont distingués par leurs résultats scolaires avec plus de 70% et des matériels scolairesont été donné  aux enfants orphelins de la place  qui ont réussi avec plus de 70% encadrés par le fonds Jirani Msaada.c’est une façon d’encourager certains enfants à être compétitif en milieu scolaire  malgré leur situation de vie.” a t-il déclaré.

Pour  Christophe Tumaini alors  chef de la notabilité Ushubi se dit être flatté par des initiatives locales qui viennent en aide  et encandrent  les personnes en situation de vulnérabilité.il appelle les autres structures  de la place à empoiter le pas dans le but d’accompagner les orphelins et les veuves de l’entité qui connaissent des vies difficiles.


Certains benefiaires de cette oeuvre caritative ont émis leur reconnaissance à Jirani Msaada pour leur venir en aide en finance comme en fournitures scolaires. Au même moment  quelques orphelins non scolarisés et veuves ont plaidés pour une série des formations en métiers et arts dans le souci de leur permettre d’être autonome et contribuer tant soi peu au développement du territoire de Nyiragongo mais aussi pour un moyen pour eux d’éviter la dépendance.

À travers son speech, Jackson Kavyavu  a révélé que parmi les 25   orphelins pris en charge par son organisme vont beneficier d’une bourse d’études locale en terme d’expérience.il estime que les parents doivent organiser  eux-mêmes des bourses entre eux pour leurs enfants sans rien attendre des organisations humanitaires dont leur encandrement est éphémère.

Ainsi Jirani Msaada a t-elle rassuré son accompagnement aux veuves et orphelins de nyiragongo pour différentes formations en métier d’arts  tout en les appelant à la conception des bons projets durables dans leur réalisation en vue de réduire le taux de vulnérabilité et les pousser à participer à la création d’emplois pour les autres personnes en chômage de la même entité.

Trésor Wayitsomaya


Nord-Kivu : l’expertise des Gomatraciens dans le numérique, convainc le continent Africain…

<< Le cadastre du Nord-Kivu est l’un des meilleurs en RDC, en terme de qualité des données et qualité de traitement de l’information…>>. Cette conviction est du coordonnateur provincial du service numérique des données cadastrales, au Nord-Kivu, Monsieur Serges VUTEGHA.

Il l’a fait ressortir ce Vendredi 16 Septembre 2022, à l’occasion de l’inauguration du nouveau bâtiment abritant le service de numérisation des données cadastrales en province du Nord-Kivu.

Par la même occasion, Serges VUTEGHA a indiqué que ce travail mis à la merci du grand monde ce jour, remontait du 13 Avril 2016.

Pour quels avantages et particularités ce service est-il né ?

Ce service de numérisation vient selon VUTEGHA, Corriger les erreurs urbanistiques depuis longtemps accumulées, appuyer la cartographie des villes et communes, Doter la province d’une stratégie d’intégration numérique dans l’administration publique, et de produire des informations cadastrales géolocalisées.

Tout de même, cette innovation va permettre de moderniser l’administration publique en province. Elle va également rendre possible la digitalisation des données parcellaires, la possibilité permanente de régénérer les informations foncières en cas d’une éventuelle catastrophe succeptible de toucher les patrimoines spatiaux, le contour des erreurs du double octroi parcellaire et la mise en terme du chevauchement des titres fonciers.

Quels sont les acquis de ce service depuis sa création ?

En ville de Goma depuis la création de ce service, près de 80 milles parcelles sont maintenant géolocalisées, grâce à cet exercice de numérisation. 17 milles autres liées par des dossiers archivés. 13 milles en territoire et ville de Beni, 10 Milles en territoire de Rutshuru, près de 2500 en territoire de Masisi, y compris 215 concessions agricoles. 4 des 13 circonscriptions foncières sont déjà outillées et dotées d’un équipement de base. Deux systèmes logiciels sont en cours de finalisation: le premier est un système d’informations financières et le second est système de gestion des archives numérisées.

Goma donne des leçons au continent Africain…

Très rare dans le domaine de gestion des données foncières, le service de numérisation des données cadastrales est l’une des initiatives les moins utilisées car méconnues et incomprises.

Mais le Nord-Kivu es a déjà une expertise aguerrie. C’est pourquoi, l’ expertise de Goma a été mise en contribution pour renforcer plusieurs autres acteurs du monde foncier du continent, à l’occurrence le Cameroun et le Sénégal.

<< Nous sommes contents que ce travail ait attiré l’attention de plusieurs États Africains à l’instar du Cameroun, du Sénégal,… qui ont bénéficié de notre expertise pour renforcer les capacités de leurs services à la matière…>>, Se réjouit le coordonnateur du service numérique des données cadastrales, Monsieur Serges VUTEGHA.

Bien plus, le service de digitalisation désormais d’entière application au Nord-Kivu, a su attirer des grands colloques et conférences mondiaux à l’instar de << la conférence mondiale de la fédération internationale des géomètres >>.

À cet effet, Serges VUTEGHA veut voir le président de la RDC concrétiser son vœu de faire de la numérisation de différents services du pays dont le cadastre, << Un levier incontournable dans l’amélioration de la qualité des services des administrations foncières...>>.

Pour se rassurer qu’il rend du bon service à la communauté, le service de la numérisation des données cadastrales attend établir une collaboration transversale qui puisse inclure les communes, les villes, les territoires, ainsi que d’autres services et partenaires divers actant dans le secteur foncier.

Grâce à la numérisation, le Nord-Kivu peut se féliciter de disposer dès lors, d’un plan cadastral numérisé et géolocalisé qui permettra à chaque entité spatiale d’être bien identifiée et bien gérée en termes d’archivage foncier, sans oublier la réduction des litiges fonciers au Nord-Kivu.

John TSONGO/Goma-RDC


Ces coups que la femme reçoit au quotidien, quelles conséquences ?

Quelle partie de la femme ne pas toucher ? Quelles sont les conséquences de la violence conjugale ? Suivez, c’est l’histoire d’une femme qui habite à Goma, une ville située à l’Est de la R.D.C dans ce reportage vidéo de Fiston MUHINDO journaliste depuis la dite ville : 

La main d’une femme

En R.D.C à Goma, les femmes font vivre leur familles grâce au recyclage de la poussière de la braise. Dans cette vidéo réalisée par Fiston MUHINDI journaliste à la radio Tayna de Goma, MASIKA KASAYI Régine explique que loin de chercher comment nourrir sa famille, le recyclage de la poussière de la braise contribue à l’environnement sain.

Les Lions de la JUDA FC de Bori sacrés champions de la 10e éditions du tournoi de Solidarité de Sinendé ce vendredi 16 septembre 2022.

Par un score étriqué de 01 but à zéro, les Lions de la JUDA ont rendu leurs supporters fières et joyeux cet après midi. Marqué à la 38e minutes de la deuxième périodes par le dossard 4, le rêve des Eléphants d’Ina s’est transformé en cauchemar. Dans une atmosphère peu tendue, les Lions de la JUDA de Bori ont été plus stratèges en développant une tactique de jeu inédite du retour des vestiaires. La puissante et lourde frappe du dossard 4 des Lions qui a échappé le gardien des buts des éléphants d’Ina a conduit le ballon au fond des filets. Les supporters des Lions ont jubilé de joies et leurs cris ont changé l’ambiance du stade.

Lion 01 Éléphant 00* c’est le score sur lequel les deux formations se sont séparées. Les interprétations, la chorégraphie,les danses traditionnelles et modernes ont agrémenté la finale. Mais avant de mettre un terme à la cérémonie, les 40 équipes qui ont participé au tournoi ont reçu chacune des ballons d’entraînement. Le trophée du meilleur buteur du tournoi a été remportée par le joueur de Espoir FC de Sinendé qui a marqué 5 buts lors du tournoi.

Notons que les autorités politico administratives, traditionnelles et religieuses de Sinendé, de Bori et d’Ina étaient présentes au stade. Après la remise du trophée à l’équipe championne, les initiateurs du tournoi de solidarité et les coachs ont fait part de leur satisfaction et ont livré leurs impressions. La 11e éditions est prévue en 2023.

Imorou SEKO SOUNON (Bénin)