New-York : 77 ème session des nations unies, les dits et les non dits du président Congolais, FATSHI a-t-il raté une occasion en or ?

New-York : 77 ème session des nations unies, les dits et les non dits du président Congolais, FATSHI a-t-il raté une occasion en or ?

Le président de la RDC, Félix Antoine TSHISEKEDI, a tenu la nuit de ce Mardi 21 Septembre 2022, son discours à la tribune des nations unies.

C’était justement à l’occasion de la 77 ème session ordinaire des nations.

Dans son discours, à l’occasion, le président de la RDC est revenu sur l’agression Rwandaise vis-à-vis de son pays dans la partie Est du pays, plus particulièrement à Bunagana.

Il a à cet effet, demandé aux nations unies d’accélérer la vulgarisation du rapport des experts des nations unies établissant les responsabilités des pays voisins dans les attrocités de l’Est.

Côté société civile, les critiques fusent, allant dans le sens de relever les dits et les non dits du président. Plus loin, elle relève même des urgences que dont le successeur de Kabange ne devait normalement pas s’en passer.

Pour le premier vice président de la société civile forces vives du Nord-Kivu, Monsieur Edgar KATEMBO MATESO,


LE PRESIDENT FELIX ANTOINE TSHISEKEDI TSHILOMBO N’A PAS:

1. Rappelé la persistance des ADF et autres milices dans la région de Beni qui continuent à tuer des civiles au Nord-Kivu et en Ituru sous le regard et le silence de la communauté internationale;

2. Présenté la situation humanitaire des déplacés internes et des réfugiés congolais vivant en Ouganda ayant fuit les massacres de Beni et Ituri ainsi que l’agression rwandaise (et Ougandaise) de Bunagana, victimes des actes inhumains et dégradants ;

3. Dénoncé l’attitude hypocrite de l’Ouganda qui, officiellement, appuie la RDC alors qu’officieusement c’est le Rwanda agresseur qu’il soutient/sur terrain contre la RDC.

Edgar KATEMBO MATESO estime que les urgences en RDC seraient:

CE QUE LA RDC DEVRAIT FAIRE URGEMMENT

1. Traduire le Rwanda et ses alliés devant le Tribunal International pour agression de la RDC ;

2. Rompre toute relation diplomatique, sociale et économique d’avec la Rwanda jusqu’au retrait total des troupes rwandaises de l’ensemble du territoire national, y compris les infiltrés qui sont dans l’armée congolaise et dans les milices ;

3. Annuler tous les Accords et Traités bilatéraux signés entre le Rwanda et la RDC d’une part et entre la RDC et les rebellions inféodés au Rwanda (RCD Goma, CNDP, M23, de l’autre.

Par ailleurs, plusieurs observateurs estiment qu’outre les points évoqués par la société civile, TSHISEKEDI a également raté l’occasion de dénoncer dénoncé le problème de Minembwe, dont << l’ONU est parrain >>.

John TSONGO


Partager

À propos de l’auteur

Pana radio administrator

Nous sommes les TCR (Techniciens Chargés de Reportage) d’Afrique Francophone certifiés par rfi pour la bourse Claude VERLON et Ghislaine DUPONT 2020-2021 (8e édition).

Laisser un commentaire