LIBÉRATION DE KAMERHE, CET AUTRE SKETCH À LA TÊTE DE LA RÉPUBLIQUE… (ECIDÉ NORD-KIVU)

LIBÉRATION DE KAMERHE, CET AUTRE SKETCH À LA TÊTE DE LA RÉPUBLIQUE… (ECIDÉ NORD-KIVU)

La libération de Vital KAMERHE ancien directeur de cabinet du chef de l’État Félix Antoine TSHISEKEDI, est loin de faire l’unanimité dans le chef de la classe politique Nord-Kivucienne.

Bien qu’ayant enchanté les pro-KAMERHE en ville pour le cas d’espèce, à l’opposition c’est un autre épisode de “théâtre à la tête du pays”.

Réagissant à chaud à ce sujet, le coordonnateur national de la plateforme soutenons Vital KAMERHE, SVK, Monsieur Gaudens LUENDO MUNIHIRE, a dit:

Nous sommes animés par un sentiment de Joie. Nous continuons de reconnaître que l’honorable Vital KAMERHE a été victime d’un emprisonnement politique, victime des accords de Nairobi. Innocent qu’il était, nous attendions sa liberté. Nous demandons alors son acquittement, pour qu’il soit libéré définitivement. Car c’est bien lui qui est, au regard de son grand projet de société, sensé devenir président de la République Démocratique du Congo”.

Mais au niveau de l’engagement citoyen et le développement ECIDÉ de Martin FAYULU, ce qui s’est passé, notamment par la libération de KAMERHE, est une question d’un pure théâtre au sommet de l’État et de la justice Congolaise.

Pour l’ECIDÉ, nous assistons depuis l’arrivée de TSHISEKEDI au pouvoir, à la théâtralisation des institutions du pays. Des condamnations et des acquittements au niveau de la justice du pays, on ne fait que des sketchs. Comment comprendre qu’un homme politique qui a été condamné pour détournement de plus de 47 millions de dollars à première instance à 20 ans de prison et deuxième instance à 13 ans de prison soit libéré, sous prétexte d’une liberté provisoire ? “… a tonné Monsieur William BALUNGWE, chargé de communication au sein de l’ECIDÉ au Nord-Kivu.

À l’union pour le développement et le progrès social UDPS, les voix vont dans le sens d’appeler les citoyens à l’apaisement et la mise en confiance en la justice…

“Vital KAMERHE est un Congolais comme tout le monde. Si la justice s’était prononcée pour qu’il aille en prison, je crois que nous pouvons croire à la justice. Si aujourd’hui la justice lui accorde une liberté provisoire, nous ne devons que nous soumettre à la décision de la justice. La liberté provisoire ne signifie pas qu’il est totalement libre. Nous allons toujours nous mettre à la disposition de la justice, le temps que cette dernière respecte toute la procédure… “. a de son côté laissé écouter le fédéral de l’UDPS rurale en province du Nord-Kivu, Monsieur Maombi KAMBALE Jean Platon.

Détenu depuis le 8 Avril 2020, Vital KAMERHE obtient libération sans n’avoir passé en prison même un sixième de sa sentence, laissant entre les 4 murs, son co-accusé; le libanais Sammih Jammal.

John TSONGO THAVUGHA Goma-RDC

Partager

À propos de l’auteur

Pana radio administrator

La radio des tcr d'Afrique francophone.

Laisser un commentaire