Nord-Kivu : voici les exploits qui seront réalisés à Masisi, grâce au savoir faire de l’honorable Shadrak Amani

Nord-Kivu : voici les exploits qui seront réalisés à Masisi, grâce au savoir faire de l’honorable Shadrak Amani

Les habitants du territoire de Masisi peuvent désormais se frotter les mains. Leur territoire sera parmi les plus privilégiés quant à l’exécution du programme des 145 territoires, tel que pronné par le président de la République, son excellence Félix Antoine TSHISEKEDI.

En effet, plusieurs projets d’infrastructures de base dont le marché central de sake, les axes routiers Shasha-Bitonga-Bweremana, Mushaki-Ruvunda, la construction du centre de santé de Kaduki/Sake, et leur addiction en eau potable… seront bientôt réalisés.

C’est ce qu’indique l’élu de Masisi, le député provincial SHADRACK AMANI Mukuba.
Il l’a dit lors de l’arrivée de la délégation des députés provinciaux du Nord-Kivu à Goma chef-lieu de la province du jeudi 24 Mars 2022, lors de leur retour de Kinshasa, où ils ont été rencontrer le chef de l’État, pour discuter des enjeux dévéloppementaux de l’heure.

Le député provincial élu du territoire de Masisi, rapporte que les parlementaires sont partis à Kinshasa sur invitation du chef de l’État, dans l’objectif d’être sensibilisés sur le programme de Développement local de 145 territoires et apporter leurs amendements, avant d’approuver ledit programme, qui vise le développement de la RDC à partir de la base.

L’élu de Masisi dit avoir représenté valablement sa base électorale, en prenant activement part aux différents travaux du séminaire.

<< Même pendant le séminaire nous avons apportés nos amendements à ce programme qui vise le développement durable des territoires, avec l’appui des plusieurs projets d’infrastructures…>> a-t-il laissé entendre.

Le grand notable de Masisi précise tout de même, que ce sont les administrateurs des territoires qui seront chargés de l’exécution de ce très ambitieux programme, et que des agences d’exécution seront mises en place pour recruter les agents qui devront le maître en matériel.

Les élus de Masisi ont profité de leur séjour à Kinshasa, pour rencontrer plusieurs autorités nationales, et là, les plaidoyers en faveur de l’implication de toutes les compétences dans l’éradication de l’insécurité, ont le plus pesé.

Les questions liées à l’Etat de siège en vigueur au Nord-Kivu, les enjeux liés au programme DDRCS (Programme de démobilisation désarmement, réinsertion communautaire et sociale), allusion faite aux rendus de Mubambiro, ont aussi été de la partie, fait savoir le Muteuliwa.

<< L’insécurité à Masisi constitue un véritable goulot d’étranglement pour le développement de chez nous. Si l’insécurité continue, le programme du chef de l’État risque de ne pas être effectif. Ça signifie donc que le chef de l’État doit privilégier la sécurité pour la réussite des différents projets de développement, dans les zones sous menace des rébellions. C’est aussi parmi les points sur lesquels nous avons centrés nos différents plaidoyers auprès des hautes autorités du pays,…>> a rassuré dans sa chute, l’honorable SHADRACK Amani Mukuba député provincial du Nord-Kivu élu de masisi.

ISMAEL MATUNGULU et John TSONGO

Partager

À propos de l’auteur

Pana radio administrator

La radio des tcr d'Afrique francophone.

Laisser un commentaire