Guerre dans l’Est de la RDC : voici la demande bien orientée de la CBCA à la communauté internationale

Guerre dans l’Est de la RDC : voici la demande bien orientée de la CBCA à la communauté internationale

Les membres de la communauté Baptiste au centre de l’Afrique CBCA, demandent à la cour pénale internationale (CPI ndlr), de diligenter urgemment des enquêtes sur  “les crimes de guerre, crimes contre l’humanité et crimes de génocide, commis dans la partie Est de la RDC, et d’amorcer des poursuites judiciaires à l’encontre des auteurs de ces crimes odieux”.

Ils l’ont exprimé ce samedi 27 Août 2022 en ville de Goma, à l’issue de la 43 ème assemblée générale ordinaire de la CBCA. C’était justement aux travers une déclaration véhiculant leur ras-le-bol vis-à-vis de la situation sécuritaire dans la partie Est de la RDC qui ne cesse de se dégrader…

Les membres de la CBCA, s’inquiètent que la désuétude et le désespoir aient atteint leur comble et se soient emparés du peuple de l’Est du pays, partie où << les larmes et le sang qui coulent plongent la population dans le désarroi…>>.

Pour autant, ces disciples de Hurbret, se désolent de voir qu’en lieu et place de s’écourter, le chemin de la paix s’annonce encore très long. Ici, ils regrettent que les terroristes ADF très actifs dans la région de Beni, soient parvenus à reconquérir plus d’espaces que ceux contrôlés jadis, en dépit de tous les efforts fournis pour pacifier cette zone.

Leur désolation, c’est aussi cette pérennité du M23 sur une partie du sol Congolais, je cite la cité de Bunagana, malheureusement << en violation de la charte des nations unies >>.

Quoiqu’il en soit, les membres effectifs de la CBCA, exhortent le peuple à la garde de la persévérance, et à <<< demeurer les artisans des bonnes œuvres de la foi à l’occurrence la paix, la justice, et la solidarité les uns envers les autres…>>.

Car, c’est en mettant en pratique ces << ces bonnes œuvres >>, persuadent ces membres effectifs de la CBCA, que la RDC pourra << recouvrer la paix, la stabilité et développement durable, longtemps recherchés >>.

Une mosaïque de recommandations

Soucieuse de voir un jour le peuple Congolais fumer le calumet de la paix, les membres de la CBCA estiment que mis ensemble, les efforts de tous, contribueraient à rebâtir une paix durable.

Aux institutions de la République : D’user de la prudence et de prendre en compte les différentes observations des forces vives de la nation sur la sécurité du pays, mais tout en soutenant les efforts diplômatiques du gouvernement congolais constitués en plaidoyers auprès des organisations régionales et sous-régionales, allusion faite à la EAC (East Africa community ndlr) et la SADEC (Société des États d’Afrique centrale (ndlr).

Sur la même lancée, ils interpellent l’attention du gouvernement, sur l’urgente nécessité de procéder à la réforme de l’armée (FARDC), en vue de la rendre en mesure de sécuriser efficacement de la nation. Tout en demandant au gouvernement d’accélérer le dialogue avec l’organisation des nations unies ONU, dans le but d’obtenir le retrait effectif de la MONUSCO, les membres de la CBCA veulent également l’application des recommandations des députés des provinces du Nord-Kivu et l’Ituri (entités sous état de siège), relatives à l’évaluation de l’Etat de siège.

À la communauté internationale : De se pencher sur la question de l’agression dont la RDC est victime, en exigeant le retrait des territoires Congolais, de tous les groupes rebelles étrangers et qui bénéficient du soutien des pays voisins.

Aux confessions religieuses et forces vives : Les membres effectifs les exhortent à prier pour le retour de la paix en RDC.

Il faut dire à finir que, cette assemblée s’est également soldée par l’élection des nouveaux dirigeants de la CBCA notamment le président et représentant légal, son vice et représentant légal adjoint, le trésorier communautaire et le secrétaire communautaire.

Elle a aussi connu la participation du 2 ème vice président de l’Assemblée nationale Congolaise, l’honorable Vital BANYWESIZE, protestant et chrétien fidèle à la Paroisse CBCA Limete/Kinshasa.

John TSONGO

Partager

À propos de l’auteur

Pana radio administrator

Nous sommes les TCR (Techniciens Chargés de Reportage) d’Afrique Francophone certifiés par rfi pour la bourse Claude VERLON et Ghislaine DUPONT 2020-2021 (8e édition).

Laisser un commentaire